coloriage-fr.com
Immobilier

Ce qu’il faut savoir pour trouver le bon logement étudiant à Montpellier

Notez cet article

Vous avez décroché le bac ou réussi un concours ? Attendez-vous à une rude bataille pour dénicher un logement répondant à vos besoins si vous avez prévu de poursuivre vos études à Montpellier. Pas de panique cependant, car ce n’est pas mission impossible.

Choisissez bien la situation du logement et adaptez votre recherche à votre budget

Montpellier est la troisième ville étudiante de France. Chaque année, entre 65 000 et 75 000 étudiants y poursuivent leurs études dans de nombreuses universités et grandes écoles. C’est dire que la concurrence est acharnée pour y trouver un logement étudiant. Le mieux, c’est de s’y prendre dès la publication des résultats. Cela vous donnera la possibilité de visiter un maximum de logements et de bien ficeler votre dossier.

Pour un étudiant, le nec plus ultra est de trouver une location située dans les quartiers limitrophes des universités : Hôpitaux facultés, Beaux-arts, Plan des quatre seigneurs ou encore Père Soulas. Ces secteurs sont également très bien desservis par les lignes de tramway et de bus, et concentrent de nombreux commerces.

Pour ceux qui disposent d’un véhicule, les stations balnéaires proches de la ville constituent de véritables havres de paix hors saison. Vous pouvez trouver facilement une location à Palavas-les-Flots ou à Carnon. Généralement, les locations studio étudiant à Montpellier et ses environs sont proposées meublés, et ce pour la durée de l’année universitaire uniquement, ce qui évite de payer des loyers pendant la période estivale et dispense du paiement de la taxe d’habitation.

Pour gagner du temps, il est judicieux d’estimer le loyer qu’on est capable de payer tous les mois. En règle générale, le montant de celui-ci ne peut excéder le tiers des revenus du locataire ou de ceux de son garant, déduits de ses charges. Il faut également prévoir un dépôt de garantie dont le montant ne peut dépasser un mois de loyer pour une location nue et deux mois pour une location meublée. Cette somme servira à rembourser les éventuelles dégradations occasionnées par le locataire.

La colocation, une alternative avantageuse

Vous avez des contraintes budgétaires ? Pensez à la colocation, une solution économique et conviviale. Vous aurez à payer un loyer et des charges moins chers, car divisés entre les colocataires, un logement plus vaste offrant une meilleure qualité de vie. Les tâches ménagères seront également partagées, ce qui est idéal quand on a un emploi du temps serré.

Sachez que le fait d’opter pour la colocation ne vous exclut pas automatiquement de la liste des bénéficiaires des aides de la Caisse d’allocations familiales (CAF). En effet, ces aides dépendent de la situation de chaque colocataire. Des sites spécialisés dans la colocation offrent de nombreuses possibilités, à vous de trouver les personnes avec qui vous souhaiter emménager, et pourquoi pas faire des recherches ensemble.

Related Articles

Bâtir une maison plutôt que d’en acheter une nouvelle

Claude

Comment vendre sa maison sans passer par une agence ?

Claude

Leave a Comment